Success Story: 5 questions à Eléonore de Survival Tour

En 2017, Eléonore décide de traverser seule les USA en... vélo !

Un voyage de plus de 5000km !

Son défi sportif est doublé d'un autre défi : Collecter 5000€ pour une association qui défend les peuples autochtones de toute la Planète !

Elle est la "Success Story" de l'année sur onvataider.com et elle répond à nos questions ...

Comment as-tu préparé ton projet et ta campagne de financement participatif ?

Je souhaitais que mon voyage "serve à quelque chose" et soit utile à une cause qui m'est chère.

J'ai alors choisi de mener une campagne de crowdfunding (de financement participatif) qui est une manière conviviale de collecter de l'argent pour une cause ou un projet.

J'ai souhaité trouver une association qui me correspondait, à laquelle verser la cagnotte finale.

Ensuite, j'ai créé un site internet pour présenter mon projet ainsi qu'une page Facebook. J'ai ainsi pu rassembler une petite communauté autour de moi et de mon projet, avant le départ. 

J'ai particulièrement soigné l'aspect visuel tant sur le site que sur la page Facebook, avec des contenus photos et vidéos.

Bien-sûr, j'ai beaucoup parlé, autour de moi, de mon projet et de la collecte à venir. Et chacun de mes amis avait pour mission d'en parler lui-même autour de lui.

Etais-tu entourée d'une équipe ? Avais-tu des soutiens logistiques pour t'aider dans ta campagne ?

Oui, ma soeur s'est beaucoup impliquée depuis l'Europe.

J'avais décidé d'écrire un blog quotidiennement, ce qui s'est avéré compliqué dans des endroits parfois isolés, sans connexion internet. J'envoyais donc mes écrits par mail à ma soeur qui les mettait en forme et les publiait sur mon site internet. Sans son aide, cela aurait été compliqué de suivre le rythme de parutions quotidiennes.

Par ailleurs, je pouvais solliciter la plateforme "onvataider" qui m'envoyait régulièrement la liste des contributeurs à récompenser et remercier.

Je n'étais donc pas complètement seule dans l'aventure !

Justement, comment avais-tu prévu de récompenser tes contributeurs et comment les as-tu sollicités ?

J'avais prévu des récompenses personnalisées que je confectionnais de manière artisanale pendant ma route. Le contributeur recevait mes remerciements dédicacés soit avec une photo publiée sur la page Facebook, soit avec une carte postale envoyée à son domicile et d'autres récompenses encore, proportionnelles aux montants des dons.

Je pense que le fait d'avoir raconté mon aventure au jour le jour et de la publier sur mon blog, a participé à faire vivre mon périple au plus grand nombre. Les dons arrivaient régulièrement de cette manière.

Il y a eu aussi des actions de collecte "dans la vraie vie" par mes amis et ma famille, qui ont partagé le projet autour d'eux. Certains ont même organisé des collectes ponctuelles et reversaient le montant collecté dans la cagnotte en ligne.

Tu as réussi à fédérer plus de 150 contributeurs et à collecter plus de 5000€. Comment expliques-tu ce succès ?

Je pense que la préparation a beaucoup pesé. Tous mes amis connaissaient mon projet de voyage à vélo et m'ont apporté leur soutien.

Je suis par ailleurs une personne assez entourée et le bouche à oreille a très bien fonctionné pour élargir le cercle de mes "followers": Ils en ont parlé à leurs amis qui en ont parlé à leurs amis et ainsi de suite!

Sur les 150 contributeurs, la plupart sont mes amis ou les amis de mes amis, des gens que j'ai eu l'occasion de croiser seulement comme on croise les amis des amis dans nos quotidiens.

Au final, dans mes contributeurs, il y a très peu de personnes que je ne connaissais pas même de loin.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui voudrait mener une campagne de financement participatif ?

Je lui dirais de bien la préparer! Et surtout de prendre conscience que cela prend du temps, énormément de temps !

Pour ma part, il n'y a pas eu un jour sans que je consacre du temps à la campagne et ce pendant les 60 jours de la campagne ! 

Je pense également que le choix des contreparties est important. Elles sont un moyen d'impliquer le donateur et j'ai pu remarquer qu'elles sont très attendues par les contributeurs même si elles ne sont que symboliques.

En conclusion, c'est une belle expérience: loin d'être facile, elle demande une implication quotidienne pour maintenir l'intérêt pour le projet et pour solliciter les dons.

Pour retrouver le projet "Survival Tour": https://onvataider.com/projets/survival-tour/

Afficher les boutons
Masquer les boutons